Au Pays des Radasses

Balancez-leur les radasses et qu'ils s'en aillent au diable !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Correspondances & commandes passées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Yolanda_Isabel
Bonbon à la clé
avatar

Messages : 1897
Date d'inscription : 19/05/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mer 20 Fév - 8:52

Citation :

    A Mamaion de Nanteuil
    De Yolanda Isabel de Josselinière, Duchesse de Château-Gontier.

    Ab imo pectore, bonjour,


    Ma mère étant plus petite que moi, je n'ai jamais pu porter ses robes, mais je ressens à travers ces quelques mots la joie qui peut être la votre à l'idée de porter une robe qui a enchanté une personne aimée, je l'ai moi-même éprouvé en faisant retoucher les robes de ma défunte Marraine. Pourtant me voilà du côté des méchants, puisque je me vois contraint après m'être concertée avec Armelle de refuser cette commande, le peintre qui a réalisé ce croquis a du se laisser emporter par la fougue caractéristique des artistes. Cette robe est par trop avant gardiste, je ne souhaite à aucune femme de se retrouver avec la taille enserrée de la sorte, de plus, ce n'est pas encore le temps des roses, et je doute qu'Armelle puisse les reproduire avec du tissu. Non vraiment, nul ne saurait porter cela de nos jours, ni jamais, quoiqu'on ne sait jamais quoi attendre des générations futures..

    Mais je ne peux vous laisser ainsi, votre mère aura bien laissé une robe un peu abîmée par le temps ou déchirée, dont vous voudriez vous inspirer pour en faire une nouvelle robe. Dites-moi et Armelle fera.

    Gardez-vous bien.

    Signé et scellé de ma main à Château-Gontier, en Anjou.

    Moi.


[Salut, salut ! Alors dans l'ordre, grâce à vous, on a enfin pris la décision de marquer dans le règlement qu'on n'accepte pas les tenues issues de Dolls Maker. [<<= Ceci est une boutade !! ] En fait, c'est tout simple, cela ressemble beaucoup à ce que l'on peut faire, il n'y a donc aucune liberté créatrice. Il s'agit de recopier sans innover. En plus, si Armelle l'avait fait.. Elle l'aurait fait correspondre aux canons du Moyen Age, ca aurait donc enlevé tout ce qui fait la beauté du modèle.
Donc ce qu'on vous propose ! C'est de trouver un modèle qui corresponde plus au Moyen Age et qui ne soit pas sorti de Doll Divine ! Voilà voilà ! Bon jeu ! ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=perso&idp=
Mamaion
Client occasionnel
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mer 20 Fév - 12:32

Citation :
De Mamaion de Nanteuil
A Yolanda Isabel de Josselinière, Duchesse de Château-Gontier,

Bonjour à vous,

je comprends le motif de votre refus et l'accepte. Il est vrai que ma mère était connue pour sa taille fine, mais le peintre a du vouloir la flatter. Je suis cependant très heureuse que vous me proposiez une alternative, et en effet il y a une robe très abimée que j'affectionne beaucoup car il paraitrait qu'elle l'a portait lorsqu'elle a annoncé à mon père qu'elle était enceinte de moi. C'est la rumeur, mais chaque rumeur concernant ma mère me touche beaucoup! Cette robe est bleue ciel, elle était brodée de fil d'or, mais je peux me permettre ceci au vu de mon rang, je suis certe noble de sang, mais je n'ai aucune terre. En plus de cette robe bleue, il y a une jupe d'un jaune rappelant l'or. Cette robe pourrait convenir? Bien sur à la place de l'or, nour pourrions utiliser de l'argent, la robe bleue serait brodée de fil d'argent et la jupe serait grise pour rappeler les fils d'argent? Dites moi si cela conviendrait.

Dans l'attente de vous lire,

Cordialement

Mamaion de Nanteuil


[hrp : bonjour! je suis désolée, je ne connais pas tous les canons de l'époque ^^ je m'en tient à ce que je vois chez les autres perso ou dans les films. Dolls divine est pas mal je trouve, j'ai adoré la série des Tudors, mais je ne peux dire si ils respectent vraiment les règles vestimentaires. D'ailleur la robe à laquelle je pensais est une robe des tudors, la robe bleue en bas. J'espère qu'elle conviendra, je vous laisse le loisir de l'adapter selon les canons de l'époque si elle n'est pas exactement en règle, et je vous laisse aussi le loisir de l'adapter selon vos envies, je ne demande pas de copie conforme ^^, si elle convient je vous laisse ma poupette. Merci pour tout en tout cas!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Ann
Client occasionnel
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mer 20 Fév - 15:52

Dans la chambre en face de Armelle, dans le château de Château-Gontier, le fief de la bien aimée par son petit coeur de gosse Yolanda Isabel, Alix était toute concentrée à rédiger une lettre parfaite pour l'adresser à la dame d'atouts de cette dernière.
Depuis qu'elle était aller à douceurs toiles et coutures la première fois en l'ocassion de sublimer le deuil de sa maman par un bel ouvrage et qu'elle avait découvert la robe confectionnée par les soins de la couturière elle n'avait plus qu'une seule idée en tête : Une nouvelle robe.
Elle qui avait toujours pensée que la mode se limitait à maman et marraine la coutière de Yolanda venait de les mater severement. Maman devait être jalouse, sur son nuage à subir la température caniculaire du paradis solaire.


Citation :
A Armelle Dovet,
D'Alix Ann de Montfort,

Bien le bon jour,

Je suis une des demoiselles de compagnie de Demoiselle Yolanda, j'habite dans la chambre en face de la votre avec Alix Baccard. Yolanda m'a amené jusqu'à la Tour saint Jean qui n'a même pas peur il y quelques temps. A cette ocassion vous m'aviez confectionnée une robe de deuil splendide qui a fait pâlir toutes les bretonnes.
C'est pourquoi j'aimerais beaucoup que vous acceptiez de me confectionner une robe aussi jolie que celle que vous m'aviez faîtes ! J'aimerais beaucoup celle- . Cependant, comme moi j'ai que neuf ans il faudrait adapter le modèle à ma taille, parce que je le trouve très beau, mais que je suis trop petite.
J'ai aussi ce dessin qui devrait, je pense, vous aidez.
J'espère très fort que vous pourrez me faire la robe. J'ai ramenez beaucoup de tissus de Lyon où j'étais et qui peuvent vous aidez si vous voulez. Et mon papa m'a donner des sous pour vous payer dignement.

Que le Très-Haut veille bien sur vous,
Elle se leva du secrétaire, pliant minutieusement la lettre. Elle ouvrit la porte de sa chambre et fît quelques pas jusqu'à la porte de celle d'Armelle. Elle regarda sa lettre, pleine d'espoir, et la glissa dessous la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre..
Client régulier
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 17

MessageSujet: Correspondances & commandes passées   Mer 27 Fév - 11:22

Spoiler:
 

Citation :
D'Ambre de Montbazon-Navailles,
À Armelle Doyet la talentueuse.

J'ai tout juste reçu la robe que vous m'avez faite porter et je crois que mon homme a passablement traîné en route. Cependant elle est bien arrivée et je puis à présent l'offrir à ma nouvelle mère, qui je l'espère en sera heureuse. J'ai été surprise de recevoir le colis car je m'imaginais que vous n'aviez pu réaliser la commande, pour les raisons que vous aviez évoquées. Je vous suis donc très reconnaissante d'avoir réalisé si jolie robe pour Johanara, et je joins à cette lettre le payement nécessaire à compléter ce qu'il faut.

Que Deos vous ait en sa sainte garde !

Ambre de M.N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Artiste dans le vent
avatar

Messages : 550
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Jeu 28 Fév - 12:52

Citation :
D'Annaell de Kermeur, peintre qui ne sait pas coudre
À Armelle, admirée collègue aux doigts de fée


Chère Armelle, je ne sais si actuellement vous êtes ou non submergées de commandes, mais je me permets de vous écrire à mon tour pour vous en exposer une nouvelle. Je souhaiterais offrir à ma future "belle-cousine", Jehanne Sainz-Trestain, une confection de qualité afin que de lui montrer l'affection que j'ai pour elle. C'est une charmante jeune femme et je voudrais que cette robe soit l'un de ses cadeaux de mariage, pour ses épousailles à venir avec mon cousin Hildebert.

Je vous joins à ce plis les mensurations de Jehanne ainsi que le modèle d'une robe qui ressemble à celles que je lui ai vues porter et qui, je le pense, lui plaira donc.

Bien cordialement,


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Jeu 28 Fév - 13:48

Citation :
D'Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,

A Mamaion de Nanteuil,

Bons saluts.

Votre second courrier et le modèle qui l'accompagne trouvent tout à fait gré à mes yeux. Les étoffes en doubles trames de soie, qui forment tout particulièrement la jupe du dessus, mettront peut-être un peu de temps à me parvenir de Marseille, où le marchand sur lequel je me repose les réceptionne.
Je me mettrai à l'ouvrage sitôt les tissus en main. Je vous serai reconnaissante, d'ici là, de me faire parvenir un acompte de 300 écus pour payer la marchandise. Je ne peux toujours me reposer sur ma maîtresse pour avancer les dépenses de confection.

Dans l'attente de vous lire,

Armelle Doyet

Alors qu'elle achevait l'écriture de cette lettre et la pliait pour la cacheter d'une cire vierge, elle entendit le frottement de quelque chose sur le plancher, à peine plus qu'un courant d'air. Se tournant vers la porte, elle remarqua la lettre au sol...
Elle l'ouvrit, la lut, soupira, et quitta sa chambre pour celle d'Alix, juste en face (il serait plus précis de dire que c'était celle d'Alix & Alix). Elle était amusée et agacée de la cérémonie distante et révérente avec laquelle la petite demoiselle, bien appliquée, avait procédé. Lui écrire une lettre depuis la chambre d'en face... A-t-on idée de gaspiller ainsi encre, papier, cire !
Elle ne frappa pas, ouvrit la porte et, passant la tête, dit :


"Hé, p'tite damoiselle Alix, faut point avoir peur de m'parler ! Va falloir que vous m'donniez le tissu de Lyon dont vous parlez, là, parce que c'est point avec c'papier" — elle secouait la lettre et les documents qu'elle contenait — "... que j'va vous la faire."

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamaion
Client occasionnel
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Jeu 28 Fév - 15:23

Citation :
A Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,

De Mamaion de Nanteuil,

Bonjour,

Je suis heureuse que le model vous convienne. Je serais aussi patiente qu'il le faudra, je comprends les problèmes d'apprivisionnement que vous pourriez rencontrer. Je joint à ce courrier la bourse contenant la somme demander, le coursier étant quelqu'un de confiance tout devrait arriver à bon port.
Je vous remercie encore une fois,

Dans l'attente de votre réponse

Cordialement

Mamaion de Nanteuil

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Ven 1 Mar - 0:16

Quand tout fut réglé, établi, livré, la couturière ne tarda plus. Elle avait préparé un patron, elle se plia au modèle... Et le jour vint où elle écrivit :

Citation :
D'Armelle Doyet, Couturière de Château-Gontier,

À Mamaion de Nanteuil,

Bons saluts.

Tout a été reçu, votre acompte comme les étoffes pour la fabrication de la robe. J'ai pu la coudre et, quoique ce genre de modèle ne soit pas dans mes habitudes, j'ai l'orgueil de me trouver satisfaite de mon ouvrage.
Je le fais porter, comme il est d'usage, à la Tour Jean Sans Peur, où vous pourrez remettre à Simon Temple les 200 écus qui restent à payer, pour le temps passé à la confection et les quelques matières premières non comprises dans l'acompte. Vous pourrez alors, ou votre messager, prendre possession de la robe.

N'hésitez pas à m'écrire si vous trouviez quoi que ce soit à redire à son ourlet, ses broderies, sa coupe.

Bien à vous,

Armelle Doyet

Entre temps, alors qu'elle travaillait sur cette robe à la mode de Nanteuil, Armelle reçut le courrier de la vicomtesse bretonne. Elle répondit brièvement :

Citation :
D'Armelle Doyet à Annael de Kermeur,

Cet ouvrage est aisé, je l'effectuerai en drap des Flandres. Le temps que mon courrier vous parvienne et que, par retour, vous envoyez un servant à Château-Gontier, et vous pourrez, je crois bien, prendre livraison de cette robe.
Mais prenez bien garde que le messager apporte avec lui une somme adéquate pour régler mon ouvrage : quatre cent écus conviendront, je crois. Au pire des cas, je transmettrai à votre coursier un rectificatif.

Bien cordialement,

Armelle

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamaion
Client occasionnel
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/04/2012
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Sam 2 Mar - 12:12

Citation :
De Mamaion de Nanteuil

A Armelle Doyet, Couturière de Château-Gontier,

Bonjour,

Après la réception de votre courrier je me suis empressée d'aller à l'atelier récupérer ma commande. Je puis vous assurer que je suis ravie de votre travail, tout est très bien. J'ai remis comme convenu à Simon Temple la bourse de 200écus auxquels j'ai ajouté 20écus pour vous montrer toute ma gratitude. Vous êtes très douée et j'espère que votre talent pourra être reconnu à travers tout le Royaume de France. Je n'hésiterais pas à vous conseiller à mes amies si elle me demande mon avis.

Bien à vous,

Mamaion de Nanteuil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melyane

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 10/09/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Dim 10 Mar - 20:36

Citation :
A Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,

De Melyane de Sant-Loup,
La Rochelle

Bonjour,

Je souhaite passer auprès de vous une commande pour ma robe de mariée.. Mariage prévu en Avril, je n'ai pas encore la date exacte. Ci joint deux modèles, j'avoue avoir une préférence pour le premier croquis.
Il me faudrait aussi deux, trois tenues, mais cela peut attendre..

Dans l'espoir d'une réponse favorable
Bien à vous

Melyane De Sant-Loup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathryn.brehnian

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2013

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Dim 10 Mar - 20:51

Courriers qui vont, qui viennent, qui traversent les provinces, portés par des coursiers.
Et certains s'en vont finir à Château-Gonthier, arrivant probablement entre les mains d'une certaine couturière.



Citation :
De Kathryn d'Aeden Brehnian, Dame d'Angoville et d'Orival
A Armelle Doyet, couturière réputée au service de Yolanda Isabel de Josselinière

Le royaume de France n'est pas suffisamment grand pour que dans le milieu de la couture un nom s'il est réputé ne traverse aisément les provinces. Aussi, votre nom et vos capacités sont parvenus jusqu'en Normandie. En réalité, voici déjà quelques mois que je songe à vous écrire, mais j'avais quelques raisons d'attendre.
Entre autre, l'habillement était devenue un question un peu secondaire puisque je me suis cachée pendant un moment sous un large tabard héraldique, jusqu'au moment où même cet ample vêtement n'a pu suffire à abriter un ventre qui n'en finit pas d'enfler.
Puisque je devrais d'ici peu être à la fois libérée de cette fonction d'héraut, et donc des accessoires vestimentaires allant de paire, et de ma surcharge pondérale, je vais pouvoir retrouver l'un de mes pêchés mignon, les robes, et le mariage programmé de ma cousine, la vicomtesse Adeline de Courcy, m'en fournit l'occasion parfaite.
Je serais honorée que vous acceptiez de confectionner ce modèle, s'il vous convient de le réaliser.

Dans l'attente impatiente de votre réponse,
Bien à vous
Kathryn d'Aeden Brehnian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Dim 10 Mar - 22:37

La couturière reçut les deux lettres par le même page de Château-Gontier qui aimait à venir lui faire du gringue, songeant sans doute qu'elle rapiécerait son tabard avec plus de complaisance.
Mais elle n'était pas corruptible par les sentiments. Seul l'argent savait la convaincre. Ou une grosse épée. Très grosse épée.
Elle observa les mots, et les croquis joints, pour chaque demande. La première réponse fut simple :


Citation :
D'Armelle Doyet, couturière de Sa Grasse de Josselinière,
A Kathryn d'Aeden Brehnian, Dame d'Angoville et d'Orival,

Bons saluts.

Attendez encore, la prochaine fois : l'absence de précipitation vous réussit, le modèle que vous me soumettez est une merveille de bon goût. Je verrais volontiers à vous bâtir une coiffe à la mesure de cette beauté, si vous acceptiez (compte tenu que cela fera un coût de plus sur la note) et si vous vouliez bien me dire quel genre de coiffe peut être à votre goût. J'entends bien sûr une coiffe dans les modes de ces décennies que nous traversons, ou de celles que l'on a pu voir nos mères-grands porter - certaines paraissent encore très élégantes de nos jours, et nous émeuvent du souvenir de celles qui les portèrent autrefois.

J'attendrai de vos nouvelles et veillerai, dans ce temps, à acquérir les étoffes nécessaires à l'ouvrage.

Armelle Doyet

Spoiler:
 

Puis elle considéra l'autre lettre, encore et encore, rédigea et rejeta deux brouillons, avant de se satisfaire finalement de celui-là :

Citation :
D'Armelle Doyet, couturière de la Duchesse de Chateau-Gontier,
A Mélyane de Sant-Loup,

Le bonjour vous va.

Vous avez fait erreur, dame, en me choisissant. Je suis bien incapable de reproduire les fantaisies qu'un artiste poète a jetées sur le papier de vos croquis. Le Très Haut vêt peut-être anges ou nymphes ainsi. Mais sur terre, je ne connais nulle étoffe qui me permettrait de vous faire ressembler à cela.

Et puis, c'est mal à propos : vous allez vous marier, et cela se passe dans une église, ce n'est point le bon endroit pour montrer vos épaules. En fait, je connais peu de bons endroits pour montrer ses épaules de la façon que l'on voit sur vos croquis.
Ensuite, simple conseil, ressembler à un fantôme, à une pleureuse pour ses noces, ce n'est pas opportun : portez des tissus riches, donc de couleurs vives ou brocardés d'or ou d'argent, portez des bijoux, des perles, des étoffes brodées !

Je vous retourne dans ce pli vos croquis. Je n'aurai que plaisir à vous réaliser une autre robe, si tant est qu'elle soit à la mode.

Bons saluts,

Armelle

Spoiler:
 

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathryn.brehnian

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2013

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Lun 11 Mar - 17:25

Citation :
De Kathryn d'Aeden Brehnian, Dame d'Angoville et d'Orival
A Armelle Doyet, couturière réputée au service de Yolanda Isabel de Josselinière

Le bon jour

En tout premier lieu, je voudrais vous remercier de votre prompte réponse et surtout du fait qu'elle soit positive. Quand l'hiver semble devoir ne pas vouloir s'en aller, jamais, la perspective d'une telle robe qui combine élégance et chaleur réchauffe déjà les esprits.
Telle tenue serait définitivement incomplète sans une coiffe pour la parachever, le tout étant de décider laquelle. D'ordinaire, j'apprécie assez les escoffions, mais ils sont d'une telle diversité, et je ne voudrais pas en choisissant un modèle trop chargé ou trop orfèvré nuire à l'harmonie de la robe. Comme la richesse de celle-ci vient principalement de la combinaison des tissus et fourrure, je pensais reprendre l'un des tissus, le bleu moiré probablement pour en faire un escoffions assez simple, peut-être relevé par quelques touches d'un or tirant vers le orange pour rappeler l'autre tissu.
Puisqu'un croquis vaut souvent mieux que de longues phrases, je joins à cette lettre l'idée que je me fais de cette création.
J'ai suivi votre conseil, cette coiffe m'est revenue à l'esprit en songeant à l'un des tableaux d'une aïeule accroché dans notre château familial, et elle la portait splendidement. Néanmoins, si vous aviez en tête quelque chose de différent, ou si vous voyez des points perfectibles, aussi bien pour la robe que la coiffe, sentez vous libre de suivre votre instinct.
Selon moi, une bonne couturière n'est pas seulement une habile exécutante, elle sait aussi allier formes et couleurs avec un goût sûr, et il serait absurde de ne pas en profiter.
Je joins également une miniature de moi-même, qui je l'espère sera assez fidèle pour que vous puissiez travailler à partir d'elle, et j'attendrai avec impatience de vos nouvelles.
Pour le règlement, se fera t-il en totalité lors de la livraison ou préférez-vous recevoir d'ores et déjà un acompte ?

Bien à vous
Kathryn Brehnian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melyane

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 10/09/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Lun 11 Mar - 21:23

Spoiler:
 


Citation :

A Armelle Doyet, couturière de la Duchesse de Chateau-Gontier,
De Mélyane de Sant-Loup,


Madame,

j'accuse réception de votre refus sans en être nullement outragée. Mais plutôt soulagée. Peut-être pourriez-vous envisager une tenue plus adaptée à ce que j'ai osé vous présenter ?
Je vous en serais gré. Je suis à votre disposition pour toutes questions.

Bien à vous

Respectueusement


Melyane de Sant-Loup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mar 12 Mar - 10:41

Alors que la Lochoise brodait une cape de fleurs de lys (mais pourquoiiii ?), deux réponses arrivèrent, dans la même après-midi. Elle y répondit au soir, et les fit porter par un coursier aux aurores :

Citation :
D'Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,
A Kathryn d'Aeden Brehnian, Dame d'Angoville et d'Orival,

Salutations !

Je prends bonne note de votre choix, que je salue ! J'aurai plaisir à vous donner entière satisfaction. J'aurai également plaisir à recevoir un acompte de 400 écus, car les étoffes et fourrures choisies, qui font en effet toute la beauté du modèle, sont fort riches et leur avance m'en serait facilitée.

Bien à vous,

Armelle

Puis elle eut beaucoup d'entrain à répondre à l'autre :

Citation :
D'Armelle Doyet, couturière de la Duchesse de Chateau-Gontier,
A Mélyane de Sant-Loup,

Bon salut !

Puisque vous demandez mon conseil, pour ce grand jour, je ne peux que m'exécuter avec conscience, et j'espère que cela vous plaira. Je vous envoie un croquis, dont le modèle central conviendrait fort, si vous avez les moyens de payer une étoffe brocardée d'argent (ou si vous choisissez une autre couleur, joyeuse et riche, pour l'étoffe principale), et si vous avez une bonne et riche amie pour vous prêter un rang de perles, pour ce grand jour. Faute de quoi, le modèle perdrait de sa superbe.
Sur le même croquis, la robe qui est presque de dos serait aussi fort élégante, quoiqu'il faudrait en changer la couleur, le violet étant l'une de celles que l'on porte pour le petit deuil. Quelques modèles en arrière-plan sont gracieux itou, je pense à celui aux manches échancrées, que j'imagine de la soie la plus lumineuse - car pour vos noces, vous devez éblouir.

Dites-moi votre sentiment sur tout cela,

A Dieu va,

Armelle

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathryn.brehnian

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 10/03/2013

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Ven 15 Mar - 10:24

L'intendant des terres d'Orival est missionné pour une remise en main propre, comme l'avait exigée la normande, du pli et surtout de l'argent l'accompagnant, et bien qu'il s'acquitte de cette mission consciencieusement, ce semblant de liberté loin de toute autorité fut peut-être un brin prolongé par quelques détours soigneusement programmés.
Mais au final, à quelques jours près, homme lettre et argent arrivent dans un bel ensemble à Château-Gontier.



Citation :
De Kathryn d'Aeden Brehnian, Dame d'Angoville et d'Orival
A Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,

Salutations

Recevez mes excuses pour ce délai d'attente, mais quand il s'agit de transporter de l'argent, le premier messager venu ne fait plus l'affaire, et j'ai préféré attendre quelques jours que l'homme de confiance de mon époux puisse lui même venir vous porter cette bourse. J'ai ainsi espoir que la somme ne se perde pas, partiellement ou totalement, en chemin.
En espérant que vôtre tâche en sera facilitée.

Bien à vous
Kathryn d'Aeden Brehnian


Dernière édition par Kathryn.brehnian le Sam 16 Mar - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morganenn

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 27/05/2011

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Sam 16 Mar - 10:42

Il n'était pas coutume pour la jeune flamboyante de se rendre dans un autre atelier de couture que celui pour lequel elle travaillait, pourtant elle se surprit à s'émerveiller devant les travaux de chaque artistes ice-lieu. Cette émerveillement la conduisit à commander une robe pour la première fois dans cet atelier. Respectueuse du règlement et des consignes plutôt originale concernant une couturière en particulier, elle trempa une plume dans un encrier mis à disposition et s'appliqua à rédiger sa commande,

Citation :
De Morganenn de Carpadant
A Armelle Doyet, couturière de la Duchesse de Chateau-Gontier,

Le bonjour !

En me promenant dans l'atelier de votre maîtresse j'ai eu vent de votre immense talent de couturière ce qui m'a poussé à vous écrire. Il n'est point dans mes habitudes de passer une commande dans un autre atelier que celui où je travail mais je dois vous avouez avoir été littéralement conquise par la qualité de vos confections. Je suis une jeune femme de nature assez coquette appréciant la caresse des riches étoffes sur ma peau de plus mon statut et mon rang me conduisent régulièrement à assister à moult cérémonies qui se succèdent, je souhaiterais donc vous soumettre un croquis qui j'espère vous plaira. Si par bonheur vous accepteriez ma commande sachez que je ne suis pas une cliente contraignante et que vous pourrez disposez d'autant de temps que nécessaire à la confection de la robe.

Respectueusement,

Morganenn de Carpadant

La rousse apposa son scel sur la lettre et la déposa à l'atelier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mar 19 Mar - 9:49

La couturière, dans sa chambre-atelier, était après se battre avec la couture de mille peaux d'hermine côte à côte au repli d'une vaste cape. C'est facile à porter, une cape fourrée, et c'est si chaud et confortable ! Mais alors à coudre, Sainte Maria, c'est une galère sans nom. Agrafez chaque petite queue noire, une à une, sur la fourrure, elle-même cousue sur une toile. Et cette toile, toute pleine de noeuds et de revers d'agrafes et de fils qui pendent, cousez-la au comme doublure de la riche cape que vous venez de broder. Vos doigts souffrent, ils ont raison de se plaindre. Et le royal client aura des raisons de se plaindre s'il n'est pas livré à temps.

Elle était consolée par cela, la Lochoise : sa maîtresse avait si bien placé ses pions et négocié le contrat son travail étant si bien reconnu qu'elle se retrouvait à coudre pour le roi. Si seulement cela lui apportait la richesse et un époux nanti ! Sa pauvre mère en mourrait de bonheur.

Elle fit une pause pour se dégourdir les jambes. Elle irait chiper des darioles en cuisine, et avant, au lieu d'aisance, elle en avait besoin, elle était au mauvais moment du mois, et les douleurs lui vrillaient les tempes et lui navraient le transit.
Puis elle reviendrait, et finirait cette maudite cape. Vraiment, elle en avait sa claque. N'était-ce pour ce roi, elle aurait filé sous ses édredons et dormi jusqu'à la fin de la période d'impureté.
En se levant, elle constata qu'un valet avait glissé un pli sous l'huis. Elle le saisit, il venait de DTC, retransmis par Simon, sans doute. C'était écrit au verso de l'enveloppe. Elle la décacheta et lut tout en marchant.

Une fois toutes ses commissions faites, celle qui consistait à en déposer une, et celle qui consistait à prendre des provisions, elle remonta à sa chambre et se servit une tisane calmante, qui demeurait au chaud au coin de l'âtre de sa cheminée.
Dans l'attente que la douleur passe, et parce qu'elle n'allait pas manger au-dessus de son ouvrage et risquer de poser des doigts gras sur la cape superbe, elle s'attacha à la rédaction d'une réponse :


Citation :
D'Armelle Doyet, couturière à Château-Gontier,
A Morganenn de Carpadant, couturière itou,

Bons saluts corporatistes !

Vous ne me prierez pas deux fois de prendre mon temps : la consigne est bel et bien entendue, et elle est bel et bien bienvenue ! Je travaille actuellement à deux ouvrages d'importance capitale et d'urgence égale.
J'ai ensuite deux à trois commandes en souffrance, puis je m'attacherai à vous satisfaire. Je me doute que vous poserez sur mon ouvrage le regard aiguisé d'une experte : je vous défie déjà d'y trouver le moindre point irrégulier, tant je compte m'appliquer à être digne de notre métier.

Elle soupira et suçota le bout de sa plume. Qu'il était bon de fanfaronner de la sorte ! Le papier permettait toutes sortes d'envolées lyriques qui n'auraient pas été crédibles un instant si elle les avait dites à haute voix, face à une cliente... Son visage ne savait pas mentir, et sa voix, brute et emportée, ne mâchait pas les mots qu'elle disait, bien trop spontanés pour être réfléchis. Le papier... prend son temps, celui de la réflexion, celui de dire les choses joliment. Ah, elle s'émouvait elle-même !

Citation :
Votre croquis est gracieux et j'aurai de la joie à le coudre. Je vous prierais donc de me faire parvenir un acompte de 400 écus, qui permettront l'achat de cette soie moirée qui fait le charme du modèle et des perles d'émail qui orneront le tassel.

Dans l'attente de vous lire,

Armelle

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aryanha
Client occasionnel


Messages : 19
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mer 20 Mar - 15:17

Elle avait pris sa décision, elle voulait une nouvelle robe et pas n'importe quelle robe.
La Régence terminée, elle avait grand besoin d'agrandir sa garde robe. C'est dans cet esprit qu'Aryanha se rendit à l'atelier. Elle avait bien entendu de bien beaux compliment sur la couturière, et elle espérait qu'elle accepterait sa demande particulière.

Citation :

D'Aryanha Farnese,
A D'Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,

Grande Dame, j'ai pu voir vos oeuvres avec grand ravissement, et c'est après moultes réflexions que je vous écris en espérant une commande.
Je suis Aryanha Farnese, Dame de Chenôve, ex-Régente de Bourgogne, dite La Veuve Noire, et c'est sous ce dernier surnom que j’espérerai la création d'une robe.
Je n'ai malheureusement aucun modèle mais j’espère en votre talent.

Dans l'attente d'une réponse,

Aryanha Farnese

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Ven 22 Mar - 13:30

Citation :
D'Armelle Doyet, Couturière de Sa Grâce Yolanda Isabel de Josselinière,
A Aryanha Farnese, Dame de Chenôve,

Salutations.

Il faudra être patiente pour la confection de ce vêtements, et me donner quelques précisions sur vos goûts. Voulez-vous une robe à l'ancienne, de vêtements amples, ceints, drapés, altiers, confortables ? Voulez-vous une robe du siècle passé, ces surcots à fenêtre d'enfer qui reviennent beaucoup dans les goûts de nos jours ? Voulez-vous une houppelande, chaste, voulez-vous une robe à tassel, qui enserre la taille et la fait fine à l'extrême sous un hennin pointu ?
Le faste est l'ennemi du deuil, aussi conseillerais-je pour tout faste de votre tenue, sa couleur, suffisante à elle seule : les étoffes teintes en noir sont excessivement chères et j'espère que vous êtes prête à mettre le prix qu'il faudra à cet ouvrage.

Je peux imaginer la coupe sans problèmes, pour ce qui est des détails. Mais je préfère que vous m'indiquiez vous-même vers quelle famille de robes votre coeur penche.

Bons saluts,

Armelle

[hrp]
La mode à travers les siècles du Moyen-Âge
N'hésitez pas à m'indiquer si, dans les robes que j'ai déjà dessinées, certaines vous touchent plus que d'autres, pour que je "situe" ce qui vous plait Smile
LJD Armelle
[/hrp]

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perrinne
Client occasionnel
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Ven 22 Mar - 20:14

Citation :

De Perrinne de Gisors-Breuil
A Armelle Doyet, Couturière de talent,

Dame, vous avez réalisé pour moi, sous couvert d'anonymat à l'époque, deux tenues qu'il me tarde de pouvoir afficher. Cependant celles ci me sont tellement précieuses que je n'ose les porter dans mes chevauchées quotidiennes.

Néanmoins, profitant d'un rare passage en les ateliers parisiens, je tenais par la présente à vous remercier par la plume, ce que je n'avais pu faire à l'époque, ne sachant comment vous contacter, a défaut d'avoir pu le faire de vive voix lorsque je me suis trouvée en Anjou. Je crains que les circonstances n'aient guere été favorables à ce moment là meme si j'ai eu l'occasion d'expliquer au Bailli démis le pourquoi de la diminution de son stock de laine fine : il était à destination de Chateau Gonthier. J'espère que vous avez bien recu cette livraison.

C'est donc sur un simple mot de remerciements que je cloturerai ce message.

Merci !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aryanha
Client occasionnel


Messages : 19
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Sam 23 Mar - 12:58

Citation :
De Nous, Aryanha Farnese, Dame de Chenôve
A Vous D'Armelle Doyet, Couturière de Sa Grâce Yolanda Isabel de Josselinière,

Salutations !

J'ai bien pris note de votre réponse et vous en remercie.
Je serai intéressée par une robe à Tassel, j'aurai aimé par contre une originalité comme un décolleté profond en V, peut être lacé mais où l'on y soupçonne le buste. Une robe traditionnelle mais "osée".
Soyez rassurée j'ai de quoi financer cette robe et je serai patiente même si j'ai hâte de découvrir vos talents si réputés.

je vous joins également deux parchemins vous renseignant sur mes mensurations.

Bien à vous

Aryanha Farnese
Citation :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Ann
Client occasionnel
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Correspondances & commandes passées   Lun 25 Mar - 17:54

Une fois retournée dans sa chambre illico presto, Alix était en train de se confier à son lapin.
-« C'était pas trop dur enfaite. »
Allongée sur le ventre, les jambes battant l'air, jouant avec le bout des oreilles de Jean-Baptiste.
-« J'espère qu'elle va dire oui tu sais. »

Et là la porte s'ouvre sans d'autre formalité qu'un courant d'air entortillant ses cheveux. Elle se retourne, stupéfaite.
C'était Armelle, c'était bien elle, que faire?
Elle clignote des paupières, son coeur bat la chamade, mais elle n'en laisse rien voir. Il y a un moment d'interrogation quand elle l'entend s'exprimer. Elle est dans le doute un certain moment. Sa tête se penche sur le côté et... ça arrive au cerveau. Mon Dieu, elle avait fait une bêtise! Elle avait oublié les tissus!


-« Oui, biensûr ! »

Et de s'activer promptement pour atteindre de gigantesques malles entassés dans le coin de la pièce. Ses malles qui l'avaient accompagné depuis la bretagne jusqu'ici, celle où elle mettait toutes ses vieilleries, l'autre qui avait servi pour retourner en bretagne, et celle qu'elle avait du rajouter sur le voyage en plus de celle qu'elle avait emprunté à Maryane pour mettre toute sa soie (bien quoi, elle est princesse, elle remarquera surement pas celle malle riquiqui en moins). Elle l'extrait un peu difficilement pour l'ouvrir et, satisfaite, pousser tout ceci jusqu'à la couturière. Elle pouvait constater le mauvais rangement des étoffes diverses entassées là dedans, mais rien de bien grave.
Alix, les mains derrières le dos, se met à côté de son coffre.


-« Voilà ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aryanha
Client occasionnel


Messages : 19
Date d'inscription : 09/04/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Lun 25 Mar - 21:28

Citation :
De Nous, Aryanha Farnese, Dame de Chenôve,
A Vous, Armelle Doyet, Couturière de la Duchesse de Château-Gontier,

Salutations,

Vous êtes la maîtresse de votre art, et je ne voudrai point vexer vos dons.
Sachez que je ne suis point gourgandine et ne me suis jamais conduite comme telle.
J'aurai juste aimé une originalité dans la robe pour "illuminer" le noir du tissus.
Je vous fais donc toute confiance pour cette fantaisie, que ce soit donc la ceinture et le tassel dans un ton autre que le noir pour rehausser le tout.

Avec tous mes remerciements

Aryanha Farnese
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armelle
Très Grande Vénale
avatar

Messages : 1499
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   Mer 27 Mar - 10:28

L'agitation de la jeune fille était amusante à voir, et Armelle ne se priva pas d'arborer un sourire goguenard. Et bienveillant. Mais goguenard d'abord.
Elle prit le tissu qu'on lui tendait et le fit rouler sous ses doigts pour en apprécier la qualité. Puis, à la jeune fille pour qui cet événement quotidien tout bête semblait un monde, elle répondit :


-« C'est bien, j'ferai ça dès que j'pourrai. J'ai quéqu' travaux pour la maîtresse avant, et puis dans quelques semaines, j'viendrai vous voir pour les essayages. J'va prévoir un long ourlet, comme ça on pourra l'ajuster si vous grandissez, d'accord ? »

***

Autre jour, même lieu.
La Veuve Noire avait répondu. Armelle prit connaissance du courrier et hocha la tête. Une robe à tassel, dominante noire, avantageuse pour la silhouette, petite touche de couleur pour faire ressortir l'ensemble... À la bonne heure. Elle avait mille modèles en tête. De fines rayures, peut-être ?

Sa réponse fut laconique :


Citation :
D'Armelle Doyet, couturière de Château-Gontier,

A Aryanha Farnese, Dame de Chenôve,

Bons saluts.

Je ferai selon vos désirs et selon mes disponibilités. D'ici là, je vous saurai gré de me faire parvenir, par coursier ou lettre de changes, 400 écus d'acompte pour l'achat des étoffes.

Respectueusement,

Armelle

_________________

[Je vous oublie pas ! Je viens, je couds, je voile, et vous frange !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondances & commandes passées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondances & commandes passées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les commandes passées par iFruit chez Los Santos Customs n'arrivent pas dans GTA V
» [A LIRE AVANT DE POSTER] Commandes de Portraits
» retour vers le passé!
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Pays des Radasses :: Oeuvres d'Armelle-
Sauter vers: